Le site Meteo Consult revu par les étudiants d’E-artsup

Dans le cadre de ses enseignements, E-artsup, l’école de la création numérique, lance un nouveau défi à ses étudiants. Après leur réflexion graphique majeure sur le thème de la Presse en ligne et, notamment, sur la refonte du site du Point, c’est au relooking du site internet Meteo Consult, créé en 1995, que ceux-ci ont dû œuvrer. Une occasion supplémentaire de dévoiler leur talent auprès de professionnels et de se frotter aux exigences et conditions réelles d’un exercice d’agence.

Les étudiants de 4ème année d’E-artsup ont été amenés, à l’occasion d’un exercice graphique inédit, à réfléchir sur la refonte du site Meteo Consult qui, pour l’occasion, a accepté de se prêter au jeu : « Nous avons trouvé très intéressante la proposition de Peter Gabor, le directeur de l’école, de les faire se confronter au monde du travail, à une situation concrète, dans une matière ne les intéressant pas forcément : la météo ; et pour un site dont ils ne sont pas la cible principale. Parallèlement, c’était pour nous l’occasion de voir ce que des jeunes, avec leur regard bien particulier, pourraient nous proposer pour relooker notre site et de voir la façon dont ils comprenaient notre demande », explique Isabelle Chevry, Responsable Marketing chez Meteo Consult.

L’enjeu était de taille, car Meteo Consult est le principal concurrent de Météo France. Il rassemble près de 20.000 abonnés, passionnés, particuliers ou professionnels. Il convenait donc de respecter un certain nombre de contraintes d’ordre technique mais aussi plus subjectives et propres au site lui-même.
En effet, comment positionner et offrir une nouvelle jeunesse à un site qui, en août 2008, a comptabilisé près de 14 millions de visites et 68 millions de pages vues ? Comment lui donner une nouvelle dynamique et une crédibilité accrue sur la Toile pour attirer de nouveaux internautes, tout en renforçant la fidélité et en répondant aux attentes de ses abonnés ?
Pour mener à bien cette réflexion graphique, les e-artiens ont dû tenir compte des besoins et attentes spécifiques de Meteo Consult, lesquels ont été précisés lors d’un brief préalable par les responsables du site.

Première contrainte fixée par la charte graphique : ne pas remodeler de fond en comble le site mais plutôt lui redonner une certaine fraîcheur et procéder à des adaptations. « Nous avons demandé aux élèves de ne pas dénaturer le site, de ne pas provoquer une révolution à travers un changement trop radical. Ce relooking ne devait pas désorienter nos clients qui ont leurs habitudes. L’exercice qui comprenait : un lifting home, un lifting cartographie et pictos et un lifting de la page de prévisions, consistait, en fait, à rendre agréable la consultation du site par des éléments visuels facilitant la vie des abonnés. C’est essentiel car nous dépendons de leur fidélité », poursuit Isabelle Chevry.

Autre contrainte : l’ergonomie de la navigation (présence d’onglets, accès client en haut à gauche, moteur de recherche, une rubrique « photos », une rubrique « mes favoris », etc). Les éléments de navigation devaient être clairs et s’afficher rapidement. Meteo Consult voulait une navigation optimisée, à la fois conviviale et sérieuse. Pour le reste, et sous réserve de ne pas se montrer trop avant-gardistes et originaux, les étudiants restaient libres d’exprimer leur créativité.

Les modalités de l’exercice définies, les e-artiens disposaient d’un mois pour élaborer des solutions en adéquation avec la charte graphique. Sur les sept projets présentés à l’issue du délai imparti, trois ont retenu l’attention des responsables du site : « Nous avons été impressionnés par la qualité et le sérieux du travail accompli. Si, dans l’immédiat, nous ne comptons pas changer la configuration du site, cet exercice nous a offert une certaine ouverture d’esprit et nous ne manquerons pas de puiser des idées dans ces projets aussi divers qu’intéressants. Par ailleurs, nous n’excluons pas une collaboration ultérieure, si E-artsup décidait de revenir vers nous », ajoute Isabelle Chevry.

Cette réflexion graphique a été un exercice enrichissant pour les élèves d’E-artsup qui se sont montrés à la hauteur des attentes bien particulières du client et de l’instigateur de ce lifting. « Je voulais que mes élèves s’habituent à travailler en phase avec la réalité et les contraintes du monde du travail. Et il n’y a pas plus formateur pour cela que de faire appel à des professionnels. Cet exercice était donc, pour eux, l’occasion de combiner et d’apprendre à exploiter leurs qualités, au mieux et en fonction de critères spécifiques. Des qualités qui leur seront indispensables lorsqu’ils entreront dans la vie active », conclut Peter Gabor, le directeur de l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>